Martinique - Interview

Leslie Ardon espère finir sur une bonne note !

Par ujc, publié le 09/05/2017 à 09h54 - Mis à jour le 10/05/2017 à 10h22

La Gauloise de Trinité s’envole ce mercredi 10 mai pour la Guyane où elle disputera le Tournoi Antilles-Guyane. Passée de l’autre côté de la ligne, Leslie Ardon nourrit de réelles ambitions pour cette compétition.

coupe martinique_leslie ardon
Leslie Ardon entend pousser ses joueuses pour qu'elles se surpassent lors du Guymargua. (Antilles-SPORT)
Leslie Ardon (4)
Après une saison en tant que joueuse, Leslie Ardon a changé de casquette. (Antilles-SPORT)

Elle était revenue à ses 1ers  amours l’an dernier en signant une licence de joueuse au sein de son club, la Gauloise de Trinité. Après une carrière professionnelle marquée notamment par un titre de championne de France et une victoire en Euroligue avec Bourges en 1998, Leslie Ardon revenait porter son expérience au sein d’une équipe trinitéenne championne de Martinique en titre. Cette saison, elle ne joue plus mais assiste le coach Félix Cyrille. La Gauloise retrouve le titre perdu et s’apprête à représenter la Martinique au GuyMarGua.

Avant de prendre de la distance par rapport au terrain pour se consacrer pleinement à son entreprise, Sports’Indies qui associe sport et tourisme, Leslie Ardon espère que ses protégées vont briller en Guyane. Nous l’avons rencontré.

 

Comment s’annonce ce tournoi Antilles-Guyane ?
Leslie Ardon
 : Nous savons que le niveau sera un cran au-dessus par rapport à ce que nous avons eu en Martinique avec, notamment le BMBC qui a créé la surprise face à la MJCA. Nous les avons jouées pendant une mise au vert au Carnaval donc, nous savons déjà qu’elles sont assez physiques et elles n’avaient pas encore leur meilleure joueuse. De l’autre côté, il y a Sinnamary que nous connaissons aussi. C’est une équipe assez athlétique qui court beaucoup avec une joueuse qui est à 30 points par match. Il n’y a pas de secret, il nous faudra défendre dur et réussir à courir. Nous allons essayer de jouer crânement notre chance. Personnellement, je n’y vais pas en vacances. Je sais ce que je veux faire là-bas ; je serai là avec mon petit fouet pour le rappeler aux filles (sourire). On va s’amuser samedi soir ou dimanche. Je veux gagner et j’espère que les filles seront dans le même état d’esprit.

leslie ardon (2)
La Gauloise a réussi un beau doublé Coupe-Championnat. (Antilles-SPORT)

Comment s’est effectué ce passage de joueuse à coach ?
LA
 : Ce que je disais aux filles en début d’année, c’est que je ne suis pas coach mais adjointe parce qu’on voit bien que j’ai toujours la nervosité. Je suis toujours en train de crier comme une psychopathe sur le bord du terrain ; j’ai encore ces réactions de joueuses. Ce que j’essaie d’apporter à l’équipe c’est la gestion du groupe. Ayant déjà jouée avec elles, je connais leurs petites manies donc je peux mieux leur expliquer certaines choses. Je sais comment arrondir les angles. Elles savent que, même lorsque je pousse une gueulante, ce n’est pas pour les casser mais pour qu’elles progressent. Elles sont attachantes et c’est pour cela que je suis restée cette année. J’avais envie qu’elles ne s’arrêtent pas sur la note de l’année d’avant (défaite en finale de championnat, ndlr).

Etait-ce prévu que tu restes en tant que coach ?
LA
 : Pas du tout ! Déjà, l’an dernier je n’étais pas censée jouer. Je l’ai fait parce qu’il y avait Christelle Morel dans l’équipe qui est ma meilleure amie et qui souhaitait qu’on joue ensemble. Cela s’est un peu mal fini car on aurait pu faire mieux mais, cela arrive. Maintenant, cette année, on a montré un autre visage et je suis contente pour ça. Je sais que je ne suis pas restée pour rien. Il reste les Antilles-Guyane et j’espère que cela va passer aussi ; j’allume des bougies et je fais des prières (rires).

leslie ardon (3)
En route pour de nouvelles aventures. (Antilles-SPORT)

Quelle est la différence entre le terrain et le banc ?
LA
 : Etre sur le terrain c’est super mais, sur le banc ce n’est pas mal non plus. J’ai toujours dit qu’être entraineur, c’est un véritable investissement. Cela prend beaucoup d’énergie, beaucoup de temps. On cogite encore plus qu’en tant que joueuse. Cette année, j’ai bien cogité donc, j’espère que cela va bien se terminer. Je partirai sur une bonne note.

Est-ce la dernière saison ?
LA :
Malheureusement, j’arrête le basket pour des raisons professionnelles. Aujourd’hui, j’ai monté ma boîte et cela me prend énormément de temps et le basket aussi. Du coup, il faut faire un choix. J’ai lâché progressivement mais, il faut travailler. De toute façon, je regarderai toujours car la Gauloise est mon club de cœur. L’île est petite donc on me verra trainer de temps en temps près d’un terrain.
Mon travail est lié au sport donc pas qu’au basket. Il y a des choses qui commencent à se faire ; c’est relativement lent. Je ne suis pas quelqu’un de patient donc j’apprends la patience depuis un moment. Il y aura de beaux débouchés donc au final, c’est très bien.

 

Réactions (2)
  1. Paméla Lebon
    Paméla Lebon 09/05/2017 à 22:28
    Nice pic and very interesting paper...
    0 0 Signaler un abus
    Connectez-vous pour répondre
    • Leslie Ardon
      Leslie Ardon 09/05/2017 à 22:52
      Merci madame
      0 0 Signaler un abus
      Connectez-vous pour répondre

Votre réaction

Vous devez être connecté pour laisser une réaction : Connexion »

» Voir les Conditions Générales d’Utilisation

Rejoignez le Team Antilles-SPORT
© Antilles-SPORT.com 2017 - Tous droits réservés | CGU | CGV | Contacts | Partenariat | Publicité
Réalisé par CréolWeb

Antilles-SPORT.com, journal de l'information sportive des Antilles-Guyane proprose à ses lecteurs de retrouvez en temps réel toute l'actualité du sport (du football au beach-volley) en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe. Les résultats, les classements, les images, les analyses, les interviews, les rendez-vous sportifs et bien d'autres sujets, sont sur Antilles-SPORT.com, la référence de l'actualité sportive en ligne aux Antilles-Guyane.