DOM-TOM

Guymargua 2018: bilan

TAG : Quel bilan pour le cru 2018 ?

Par ujc, publié le 16/05/2018 à 05h03 - Mis à jour le 17/05/2018 à 11h59

Le cru 2018 du Tournoi Antilles-Guyane a sacré les équipes de la Gauloise de Trinité et du Golden Lion de Saint-Joseph. Les 2 formations martiniquaises s’imposent au terme de 3 jours de compétition à Rivière-Salée.

TAG2018_bilan
Mathias Vébobe et le Golden Lion ont été les meilleurs. (Antilles-SPORT)

La Gauloise

TAG2018_bilan_gauloise
1e titre pour les Trinitéennes (Antilles-SPORT)

C’est la toute 1ère fois que les Trinitéennes inscrivent leur nom au palmarès de la compétition. 2ème en 2017, elles ont été au-dessus du lot dans le tournoi féminin avec un groupe très homogène et une joueuse clé, Danielle Bercy.

Le BMBC

Les championnes de Guadeloupe ont montré de belles choses face à l’US Sinnamary lors de leur entrée dans la compétition. Mais, elles ont manqué de fraîcheur physique dans la rencontre clé face à la Gauloise. Les Baie-Mahaultiennes sont en progrès par rapport la précédente édition.

TAG2018_bilan_muriel egalgi
Muriel Egalgi est toujours là. (Antilles-SPORT)

L’US Sinnamary

Equipe la plus titrée de l’histoire de la compétition avec 16 succès en 28 éditions (11 consécutifs entre 1996 et 2006), l’US Sinnamary termine dernière du Guymargua 2018. Les Guyanaises sont en reconstruction et l’absence de la meilleure joueuse des 2 dernières éditions, Chéryl Malédon, se fait ressentir sur ce genre de tournoi. Du haut de ses 45 ans, Muriel Egalgi est toujours là et la relève tarde à s’affirmer.

Le Golden Lion

Cela faisait 22 ans que les garçons du Golden Lion n’avaient pas remporté la compétition. Les Joséphins ont su rester sérieux tout au long du tournoi surtout après la désillusion du 1er soir et : la défaite face à l’ASC Tours alors qu’ils avaient mené tout le match. Le Golden Lion réussit cette saison une parfaite alliance entre la jeunesse des Anthony Jeanne-Rose, Mathieu Vébobe et autre Ludovic Duféal, MVP de la compétition, et l’expérience des Francis Donat et Loic Dijon. Les Martiniquais mettent fin à 6 années de sacre pour la Guadeloupe (5 pour l’EDO et 1 pour l’USR).

L’ASC Tours

TAG2018_bilan_baleot-asc tours
Guadeloupéens et Guyanais n’ont pas réussi à toucher le graal. (Antilles-SPORT)

Les Guyanais auraient pu réaliser l’exploit de remporter ce Guymargua 2018 en ayant mené pendant moins de 5 minutes sur l’ensemble du tournoi ! L’équipe cayennaise a forcé le respect avec ses qualités physiques leur permettant d’exercer une pression défensive non-stop, ses qualités techniques mais surtout sa force mentale. Le champion de Guyane remonte près de 20 points durant ses 2 rencontres mais échoue d’un rien face au Ban-é-Lot. L’ASC Tours n’a pas gagné son 3ème titre dans cette même salle de Rivière-Salée qui l’a vu brandir ses 2 titres en 2006 et 2009.

Le Ban-é-Lot

C’était sans doute le favori du tournoi masculin. Le Ban-é-Lot, tombeur de l’EDO, double tenant du titre, en demi-finale des play-offs en Guadeloupe, était attendu. Avec des joueurs de qualité comme Rodrigue Mels ou Lesly Bengaber, les Pointois ne sont pas arrivés à gagner le Golden Lion.
L’absence de leur pivot impérial, Chris Washburn (2ème meilleur marqueur de la formation), leur aurait-elle tant fait défaut ?

L’arbitrage

Pour cette édition 2018, les organisateurs avaient décidé de faire arbitrer les matchs par un arbitre de chaque département concerné. La réussite n’a pas été au bout. Une paire d’arbitres qui n’ont pas l’habitude de fonctionner ensemble, des décisions peut-être contestables mais, surtout très voire trop contestées.

L’organisation

TAG2018_bilan_organisation
Mascotte et autres animations. (Antilles-SPORT)

Du nouveau autour de l’aire de jeu pour le plus grand plaisir des supporters : un grand écran, des retours sur image,  des ralentis, des animations très appréciées telles que la « Kiss Cam », la «  Dance Cam ». Une petite touche « ambiance NBA » qui aura eu du succès.
Une programmation de matchs voulant que les formations martiniquaises jouent le 1er et 3ème soir, ce qui pourrait expliquer cette faible affluence du 2ème soir alors que s’y déroulait une rencontre déterminante entre les Guadeloupéens du Ban é lot et les Guyanais de l’ASC Tours.

Le public

Bilan mitigé côté supporter. Si l’ultime rencontre du tournoi entre le Golden Lion et le Ban-é-Lot a été un véritable spectacle en tribune avec des encouragements et une ambiance de folie, on ne peut pas en dire autant des autres matchs.

Les doublés

En 28 éditions, c’est la 8ème fois qu’un même territoire remporte le titre chez les filles et chez les garçons la même année. A la traîne dans ce classement, la Martinique revient un peu avec ce 2ème doublé offert par la Gauloise et le Golden Lion, 7 ans après le 1er de l’histoire de la ligue martiniquaise avec l’Eclair et l’USAC en Guyane. La Guadeloupe et la Guyane comptent 3 doublés depuis 1991.

Palmarès des doublés filles / garçons

Guymargua
Pour la 2e fois de son histoire la Martinique réalise le doublé. (Antilles-SPORT)

Guadeloupe
1992 : CS Moulien / ASPTT
1995 : CS Moulien / New-Star
2015 : MJCA / USR

Guyane
2002 et 2004 : US Sinnamary / Le Cygne
2006 : US Sinnamary / ASC Tours

Martinique
2011 : Eclair / USAC
2018 : Gauloise / Golden Lion

 

Méa – ujc

 

>>3e journée

Les commentaires sont fermés pour cet article

» Voir les Conditions Générales d’Utilisation

Rejoignez le Team Antilles-SPORT
© Antilles-SPORT.com 2019 - Tous droits réservés | CGU | CGV | Contacts | Partenariat | Publicité
Réalisé par CréolWeb

Antilles-SPORT.com, journal de l'information sportive des Antilles-Guyane proprose à ses lecteurs de retrouvez en temps réel toute l'actualité du sport (du football au beach-volley) en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe. Les résultats, les classements, les images, les analyses, les interviews, les rendez-vous sportifs et bien d'autres sujets, sont sur Antilles-SPORT.com, la référence de l'actualité sportive en ligne aux Antilles-Guyane.