Eco-Beach Tennis 2018 : 7e édition

Martinique - Beach Tennis

ÉCO-BEACH TENNIS 2018 : Un pari gagnant !

Par ujc, publié le 03/04/2018 à 02h56 - Mis à jour le 04/04/2018 à 09h31

La 7ème édition de l’Eco-beach tennis s’est achevée au Carbet. Pour présenter ce tournoi dont les finales se sont disputées le dimanche 1e avril 2018, nous avons interrogé, d’une part, Jacques MUHEL, directeur de l’Éco-Beach-créole, d’autre part, Pierre-Gilles PLACIDE, consultant qui a analysé la finale dames et celle des hommes

Eco beach 2018_NIicole MELCH
Nicola Melch, 78e joueuse mondiale, s'est illustrée en Martinique. (Antilles-SPORT / LGP)

Jacques MUHEL (Directeur de l’Éco-Beach-créole)

Jacques MUHEL
« que la Martinique soit davantage connue… » (Antilles-SPORT / LGP)

La 7e édition de l’Éco-beach tennis a eu lieu au Carbet, mais avec comme particularité cette année, le fait que le restaurant de plage L’effet mer est partenaire de l’événement. Ce partenariat apporte une plus-value, car nous pouvons offrir davantage de confort aux joueurs comme au public.

Le bilan de ce tournoi international ? Il y a 7 ans, nous avons fait un pari sans trop savoir où nous allions, car ce sport était nouveau chez nous. Le pari est gagnant car de grands joueurs viennent à ce tournoi qui est le 3e français. Il fait partie du top 10 mondial. C’est super, avec cependant un bémol : les sponsors publics et privés pourraient y mettre encore plus d’argent. Un investissement plus grand permettrait que la Martinique soit davantage connue sur le plan international.

Pierre-Gilles PLACIDE (Champion de France de beach tennis 2015)

Eco beach 2018_Kate HENUZET
Kate Henuzet était l’une des joueuses les mieux classées du tournoi. (Antilles-SPORT / LGP)

Chez les femmes, la finale opposait 4 joueuses qui venaient pour la 1e fois en Martinique : Capucine ROUSSEAU (84e) et Kate HENUZET (64e), championnes de France 2016, vice-championnes 2017 ; elles sont présélectionnées dans le groupe France pour les championnats du monde de Moscou et ceux d’Europe. ROUSSEAU et HENUZET sont d’anciennes professionnelles de tennis. Elles connaissent donc le haut niveau, et s’investissent dans le beach depuis 2 ans. En face, on trouvait Nadia Jonhston (65e), Australienne naturalisée américaine, et  l’Autrichienne Nicole MELCH (78e).

Nicole et Nadia
Ces deux équipes étaient attendues en finale, même s’il existait une tête de série n°1 qui a perdu en demi-finale. Nicole et Nadia ont comme particularité de ne pas beaucoup jouer, car il n’y a pas énormément de joueuses de beach aux USA. A cette situation préjudiciable s’ajoutent des contraintes professionnelles. Elles constituent une équipe qui est sous-estimée, car elles sont meilleures que ne l’indique leur classement respectif (78e et 65e). Il s’agit de joueuses très accrocheuses, avec une bonne complémentarité : Nicole est grande de taille et agressive, Nadia est le cerveau de l’équipe, avec une main assez exceptionnelle.
Elles me semblaient favorites, et ont donc tenu leur rang en gagnant. Victoire qui peut en partie s’expliquer par le fait qu’elles ont l’habitude de jouer aux Antilles, notamment Aruba, Saint-Martin, ainsi qu’en Guadeloupe où elles se sont déjà imposées. À l’Éco-beach, elles gagnent 6/4 6/3 face à des Bretonnes qui, il est vrai, ont un peu manqué de lucidité dans le petit jeu.

Finale masculine de bon niveau mais…

Eco beach 2018_FINALISTES HOMMES
Ralff Abreu, Aksel Samardzic, Ivan Syrov et Nikita Burmakin (Antilles-SPORT / LGP)

Chez les hommes, la finale opposait 4 joueurs qui sont déjà venus en Martinique. D’un côté, les Russes Nikita Burmakin (6e mondial) et Ivan Syrov (25e). Burmakin qui est dans le top mondial depuis 2 ans, remporte le championnat du monde avec la Russie, en 2016. Syrov est également membre de l’équipe de Russie, mais il n’est pas aussi fort car un peu moins technique. Il s’agit d’anciens joueurs de tennis qui connaissent le haut niveau et bénéficient d’un bon mental. En face, on avait Ralff Abreu, demi-finaliste à ce même tournoi, l’an dernier. Membre de l’équipe du Brésil (11e mondial), il était associé à Aksel Samardzic (23e), Néerlandais naturalisé arubéen. C’était donc une finale de bon niveau, mais un peu décevante, avec énormément de points joués très rapidement, en service-retour, et point direct. Aujourd’hui, le beach féminin semble plus agréable, car avec les hommes, les points sont trop rapides, ce qui nuit au spectacle. Une réflexion est d’ailleurs menée pour créer une ligne virtuelle au niveau des 3 mètres, ce qui obligerait les relanceurs à ne pas coller au filet, mais à se trouver au-delà de cette ligne ; lors des services, le 2e joueur serait alors obligé de rester au-delà de cette ligne virtuelle. À noter que des tests sont en cours.

Les Russes me semblaient favoris, malgré le fait de Sirov était légèrement blessé au coude, et s’est fait une blessure au gros orteil lors de l’échauffement. Professionnels qui ont l’habitude d’être dans le dur, ils se sont donc imposés.

Prize-money en hausse…
En termes de niveau, ce tournoi était plus ouvert que les précédents. La Martinique propose un tournoi à 10.000 dollars, somme qui, il y a deux ans, nous situait parmi les 20 plus gros tournois mondiaux. Aujourd’hui, les niveaux de prize-money sont de 15, 25, voire 50.000 dollars. Aussi devrions-nous subir une décote du fait de cette évolution financière. C’est vrai que certains joueurs vont encore venir, car ils aiment l’environnement qu’offre la Martinique, mais le niveau des engagés baissera fatalement. Sauf si, bien sûr, nous pouvons bénéficier d’une dotation plus importante.

 

LGP

 

Réagissez à cet article

Votre réaction

Vous devez être connecté pour laisser une réaction : Connexion »

» Voir les Conditions Générales d’Utilisation

Rejoignez le Team Antilles-SPORT
© Antilles-SPORT.com 2018 - Tous droits réservés | CGU | CGV | Contacts | Partenariat | Publicité
Réalisé par CréolWeb

Antilles-SPORT.com, journal de l'information sportive des Antilles-Guyane proprose à ses lecteurs de retrouvez en temps réel toute l'actualité du sport (du football au beach-volley) en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe. Les résultats, les classements, les images, les analyses, les interviews, les rendez-vous sportifs et bien d'autres sujets, sont sur Antilles-SPORT.com, la référence de l'actualité sportive en ligne aux Antilles-Guyane.