DOM-TOM

Des nouvelles d’Hervé Arcade

Par ujc, publié le 10/06/2021 à 12h13 - Mis à jour le 13/06/2021 à 11h06

Depuis le début de l’année 2021, Hervé Arcade occupe le poste de Conseil Technique et Sportif en Polynésie. Nous avons fait le point avec lui 4 mois après sa prise de fonction.

hervé arcade (2)
Hervé Arcade, un CTS au cœur de l'action à Tahiti. (Vahine photo et HA)

L’actualité pousse à réagir après le tragique accident de la route qui a causé la mort d’un cycliste ce dimanche 7 juin au Lamentin. 
Hervé Arcade : Cela me ramène 10 ans en arrière avec Ludovic Guillet ; tous nos politiques étaient présents, nous avions vraiment investi la route pour dire « plus jamais ça ». 10 ans après, rien n’a été fait. Beaucoup vont sans doute s’approprier cette tragédie pour faire de belles promesses en cette période électorale mais, il n’y aura encore rien au bout. Je transmets mes sincères condoléances à la famille ; une grande force au club. On va croiser les doigts et espérer qu’il y aura une prise de conscience de nos compatriotes…sé manmay péyi a ki ka tjwé manmay péyi…C’est désolant et c’est triste de voir que rien ne bouge ; rien ne se met en place pour le sport de façon générale en Martinique.

Comment se passe ton adaptation à Tahiti ?
HA : L’adaptation s’est très bien passée car j’étais déjà venu en Polynésie 3 ou 4 fois donc, je connaissais le contexte local, les dirigeants. Le climat est le même que chez nous.

Quel est ton rôle en tant que Conseiller Technique et Sportif ?

hervé arcade (3)
Les succès sont au rendez-vous. (Vahine photo et HA)

HA : En tant que CTS, mon rôle est de chapeauter toute la politique sportive de la Polynésie française. C’est quasiment aussi grand que l’Europe même si toutes les îles ne pratiquent pas et n’ont pas le réseau routier pour le vélo sur route. Par contre, certaines d’entre elles comme Les Marquises ont un gros potentiel en terme de VTT ; je serai chargé de développer la discipline là-bas dans les mois à venir ; de voir s’il y a des opportunités de compétitions. Ici, à Tahiti, il faut dynamiser ce qui était un peu en sommeil. La route et le BMX étaient très développés mais il fallait relancer la piste puisqu’il y a un vélodrome de 400 mètres et surtout l’activité VTT où il n’y avait plus de compétitions depuis 5 ans alors qu’il y a un gros potentiel.
En ce qui concerne le début de mes missions. Nous avons commencé à relancer la pratique et il faut accentuer la détection car le peloton tahitien est un peu vieillissant. A la rentrée prochaine, nous allons nous diriger vers les écoles. Nous avons relancé l’école de cyclisme dès mon arrivée en février ; nous avons eu une dizaine de jeunes pratiquants que nous allons essayer de fidéliser. Nous allons faire un gros travail lors de la rentrée scolaire en amont dans les salons dédiés au sport en montrant que la pratique du vélo ici peut être multi-disciplinaire entre le BMX, le VTT, la piste et la route.

Tu brilles aussi en triathlon avec une 7ème place lors du dernier Xterra fin mai qui te qualifie pour les championnat du monde ainsi que sur route avec quelques beaux succès. Comment juges tu tes performances ?

hervé arcade (1)
Hervé Arcade sera aux championnats du monde de triathlon à Hawaï (Vahine photo et HA)

HA : L’objectif est de me faire plaisir, de toucher un autre sport et surtout de profiter du cadre qui est exceptionnel. Cela me permet de côtoyer un autre milieu et pourquoi pas rapporter certaines choses au pays même si j’avais déjà commencé à faire cela avec les triathlons au Carbet, à Trinité ou à Sainte-Luce. Toujours rester dans l’événementiel avec un regard d’organisateur et prendre de l’expérience. Sportivement, j’ai toujours gardé le cap même si je prend de l’âge et que je n’ai pas la même tonicité, pas la même endurance. C’est l’expérience qui me permet d’avoir ces résultats. J’avais déjà fait le XTerra en 2019 ; j’étais venu spécialement pour cela à Tahiti. J’avais décroché la qualification pour les championnats du monde à Hawaï. Maintenant que je connais le terrain, j’aurai peut-être des ambitions à la hausse.

Quand je suis dans le peloton sur route, c’est surtout pour prendre le pouls. Je devrai amener des coureurs aux championnats des DOM-TOM et préparer le tour de Tahiti qui aura lieu en septembre. Cela me permet d’observer au plus près, de les aiguiller tactiquement. C’est un honneur pour moi d’obtenir des victoires ici. Il y a une belle alchimie qui s’est créée avec le peloton tahitien et nous sommes dans le travail et l’envie de réussir.

 

Réagissez à cet article

Votre réaction

Vous devez être connecté pour laisser une réaction : Connexion »

» Voir les Conditions Générales d’Utilisation

Rejoignez le Team Antilles-SPORT
© Antilles-SPORT.com 2021 - Tous droits réservés | CGU | CGV | Contacts | Partenariat | Publicité
Réalisé par CréolWeb

Antilles-SPORT.com, journal de l'information sportive des Antilles-Guyane proprose à ses lecteurs de retrouvez en temps réel toute l'actualité du sport (du football au beach-volley) en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe. Les résultats, les classements, les images, les analyses, les interviews, les rendez-vous sportifs et bien d'autres sujets, sont sur Antilles-SPORT.com, la référence de l'actualité sportive en ligne aux Antilles-Guyane.

Antilles-SPORT.com

GRATUIT
VOIR