Martinique

De l’éducation sportive des jeunes

Par ujc, publié le 16/05/2017 à 10h11

Dans l’après-midi du mercredi 10 mai 2017, le stade Yves Adèle du Lamentin a reçu des jeunes de l’Aiglon, bien sûr, mais également du Golden Star, de l'Excelsior, de l'UJ Redoute, de l'Émulation, du Club Franciscain et de l'US Robert.

De belles choses.
Le jeu doit être placé au centre de la formation jusqu'à 13 ans. (Antilles-SPORT / LGP)

Si l’on oublie les excès langagiers de certains cadres qui, au prétexte de motiver leurs joueurs, n’hésitent pas à les insulter, ce regroupement a montré de bien belles choses. Notre texte prend donc prétexte de cette manifestation pour saluer le travail de formation qu’effectuent les clubs de Martinique.

 

geste
Déjà des qualités athlétiques (Antilles-SPORT / LGP)

Patrick BEAUDZA (Excelsior) : « espérons que la LFM… »

« Mis en place depuis 2 ans, ce regroupement de clubs du centre de la Martinique fait se rencontrer des U8, U9, U10, U11, mais aussi des plus jeunes. Il se produit de manière tournante, une fois par mois, chaque équipe y jouant 3 matchs de 2 fois 10 minutes. L’enjeu est d’augmenter le temps de jeu des gamins, de développer la convivialité, le fair-play, et de réduire les rivalités entre les clubs. Nous espérons que la LFM prendra ce dispositif à son compte, mais on en est loin ! C’est dommage, car si elle n’est pas encadrée, notre jeunesse peut constituer une bombe à retardement. »

 

Mathurin MAYOULIKA (Aiglon) : « le sport participe à l’éducation du jeune »

« Comment comprendre cette patience dont je fais preuve ? Comment expliquer la pédagogie mise en œuvre face à ces débutants qui pensent surtout à s’amuser ?
J’ai un fils qui a été formé à l’Aiglon dès l’âge de 5 ans ; je ne l’ai jamais entraîné. En suivant son expérience, j’ai pris conscience de ce que peuvent ressentir les enfants des autres, et avec eux, j’ai mieux compris le mien. Depuis cet épisode, je sais que pour les tout jeunes, il faut une pédagogie spécifique, particulière, car nous cherchons d’abord à leur donner l’envie de venir, l’amour du sport, la volonté d’aller plus loin.

jeux
Des jeunes de l’US Robert qui accélèrent (Antilles-SPORT / LGP)

Dans cette mission délicate, le rôle des parents est essentiel et la relation aux éducateurs doit être forte. Aussi avons-nous mis en place un dispositif de communication, souvent après les entraînements, mais aussi sur WhatsApp. Nous devons dialoguer avec les parents, nous devons mériter leur confiance, car la formation sportive participe à l’éducation de leur(s) enfant(s). Quand nous travaillons en transparence, les parents cherchent à comprendre notre projet, nos objectifs, notre méthode, et s’impliquent davantage. Au niveau des petits, Jean-José Nourel, Adrien Nisas, Félix Mouniama, et moi-même, travaillons de manière étroite. Nous constituons un groupe d’éducateurs formés pour accompagner ces jeunes. »

 

Hughes PARSEMAIN (Président de l’Aiglon Omnisports) : « une grosse déperdition dans beaucoup de clubs »

Comment comprendre que l’Aiglon qui depuis des décennies assure cette formation des jeunes, ne parvienne pas à sortir une grosse équipe en R1 ?

Aiglon
Jean-José NOUREL et des jeunes de l’Aiglon (Antilles-SPORT / LGP)

« De cet encadrement des jeunes jusqu’à l’équipe des séniors, il y a une grosse déperdition dans beaucoup de clubs. Vers l’âge de 15 ans, ils changent d’école, intègrent le lycée, font évoluer leur mode de vie, et les meilleurs partent parfois dans des clubs métropolitains. Après le bac, certains font des études. Parmi ceux qui restent, quelques-uns sont récupérés par des clubs qui ont des moyens financiers leur permettant, également, de garder ceux qu’ils ont eux-mêmes formés. Il faut, enfin, prendre en compte l’aspect psychologique de la relation qu’établissent les cadres techniques avec les joueurs. Beaucoup de paramètres interviennent donc dans l’émergence d’une bonne équipe. Mais à l’Aiglon ou ailleurs, l’essentiel c’est ce travail de formation que nous assumons pleinement. »

 

Christian COLOTROC (Golden Star) : « je suis davantage un éducateur qu’un entraîneur »

éducateurs engagés
Patrick BEAUDZA (Excelsior) et Christian COLOTROC (Golden Star) (Antilles-SPORT / LGP)

« Nous avons mis en place une même philosophie de jeu pour les différents niveaux de formation, philosophie qu’assimilent nos adhérents. Polyvalents quand ils sont jeunes, les joueurs doivent savoir ce qu’ils ont à faire avec le ballon. Ils apprennent donc les avantages et inconvénients à le garder ou le passer dans telle ou telle zone. Nous éducateurs, hésitons souvent à leur proposer des dispositifs tactiques, mais c’est certainement une erreur, car ils apprennent les choses beaucoup plus vite que les adultes. Il en est ainsi surtout qu’ils ont des supports médiatiques et des outils informatiques : pour exemple, un de nos jeunes gardiens de but sait tout sur Manuel Neuer (Bayern Munich) et sa technique de jeu. Ces jeunes s’identifient aux meilleurs internationaux et, de ce fait, interrogent leur manière de jouer. Nous éducateurs, devons tenir compter de cette réalité : les média aident ces enfants à concevoir une stratégie et une philosophie de jeu.

Le mercredi, ils sont une bonne soixantaine, dont une quinzaine d’entre eux qui se trouvent en perfectionnement. Il est vrai que nous bénéficions de la présence de parents qui s’investissent dans la formation de leur(s) enfant(s), implication que l’on rencontre dans d’autres clubs. Cet accompagnement favorise une cohésion au sein du Golden Star. En mot de la fin, je veux donc souligner que j’ai du bonheur à travailler avec ces jeunes et, comme d’autres cadres techniques, je suis davantage un éducateur qu’un entraîneur. »

 

Club Franciscain
La relève du Club Franciscain (Antilles-SPORT / LGP)

À l’occasion de ce regroupement, Antilles-sport.com a souhaité focaliser sur cette formation des jeunes. Des jeunes d’aujourd’hui qui ne ressemblent pas à ceux d’hier, et donc à ces hommes, ces femmes, qui sont chargés d’assurer leur développement sportif. Aussi, est-il essentiel que ces encadrants soient eux-mêmes formés, pour mieux communiquer et transmettre leur savoir. Pour éviter, aussi, ces comportements affligeants qu’ont encore quelques-uns. Mais préférant croire que ces derniers constituent une minorité, nous avons focalisé sur des pratiques capables d’aider les jeunes à l’épanouissement, et avec celui-ci, à la performance.

 

LGP

 

Réagissez à cet article

Votre réaction

Vous devez être connecté pour laisser une réaction : Connexion »

» Voir les Conditions Générales d’Utilisation

Rejoignez le Team Antilles-SPORT
© Antilles-SPORT.com 2017 - Tous droits réservés | CGU | CGV | Contacts | Partenariat | Publicité
Réalisé par CréolWeb

Antilles-SPORT.com, journal de l'information sportive des Antilles-Guyane proprose à ses lecteurs de retrouvez en temps réel toute l'actualité du sport (du football au beach-volley) en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe. Les résultats, les classements, les images, les analyses, les interviews, les rendez-vous sportifs et bien d'autres sujets, sont sur Antilles-SPORT.com, la référence de l'actualité sportive en ligne aux Antilles-Guyane.