Martinique

Gold Cup 2019

Gold Cup : La difficulté d’avoir un joueur pro en sélection !

Par ujc, publié le 11/06/2019 à 09h18 - Mis à jour le 13/06/2019 à 09h21

La Sélection de Martinique va débuter la Gold Cup 2019 à compter de ce samedi 15 juin avec le match d’ouverture face au Canada en Californie. Nous avons interrogé le sélectionneur Mario Bocaly avant le départ du groupe pour les Etats-Unis.

sélection972_bocaly et éphestion
Thomas Ephestion, blessé, n'a pas été retenu par Mario Bocaly. (Antilles-SPORT)

Dans ce 1er volet, nous nous sommes intéressés à la constitution de la liste.

Comment s’est passée la constitution de la liste, 1ère étape de ce grand rendez-vous de la Gold Cup ?
Mario Bocaly : Cela a été très complexe car nous avons utilisé 32 joueurs durant la phase de qualification et il nous fallait choisir parmi ceux entre autres. J’ai donné priorité aux joueurs utilisés et qui ont donné satisfaction. Après, nous avons observé que nous avions quelques postes défaillants, au niveau des latéraux notamment où nous avons été obligés de mettre des droitiers à gauche même s’ils ont eu de très bonnes performances. Au milieu de terrain, nous voulions ajouter encore de l’expérience. Nous avons donc essayé d’avoir un pro de plus par ligne en priorisant ceux qui étaient déjà là tout en restant dans ce que nous avions annoncé à savoir 6 ou 7 joueurs professionnels.

D’où l’apport de Joris Marveaux par exemple
MB : Oui ; c’est un milieu expérimenté. Avec les joueurs que nous avons au milieu de terrain qui ont, eux aussi, une certaine expérience. Cela faisait un moment que nous voulions un milieu défensif avec ce profil de joueur d’expérience ayant touché au haut niveau. Nous avions aussi Cyril Mandouki mais, il y a eu un désaccord avec le directeur sportif du club.

Comment se déroule la prise de contact un club et un joueur professionnel ?
MB : Nous regardons en Ligue 1, en Ligue 2 ainsi que d’autres championnats pour repérer les profils qui pourraient nous intéresser. J’informe Frédéric Piquionne qui prend le relai et prend les contacts avec le joueur et le directeur sportif. Il les informe de notre volonté de le convoquer en sélection. Ensuite, nous effectuons un autre travail qui consiste à prendre des informations sur le joueur, son état d’esprit, son envie.

Dans la pré-liste, il y avait Grégoire Defrel ; pourquoi ne figure-t-il pas dans le groupe final ?
MB : Nous l’avons eu au téléphone, que ce soit Frédéric ou moi. Nous avons envoyé le courrier à la Sampdoria puisque le joueur était d’accord. Mais, jusqu’à maintenant nous n’avons pas eu de réponse. Je pense que ce n’est pas perdu. Nous étions aussi en contact avec Anthony Modeste qui souhaite venir mais, le club de Cologne nous a répondu avec beaucoup de diplomatie. Il préfère que le joueur se repose puisqu’il est revenu de Chine en fin d’année. Cologne nous a dit de réintroduire une demande pour la Ligue des Nations.

Qu’en est-il concernant les joueurs martiniquais de Ligue 1 ?
MB : Cette partie est un peu compliquée. En Ligue 2, les directeurs sportifs voient en une sélection un moment important pour leurs joueurs. En Ligue 1, ce n’est pas la même réflexion. Il y a plusieurs joueurs que nous pouvons appeler : Patrick Burner, Christophe Hérelle et Yannis Clémentia de Nice ; Kenny Lala mais il est à la porte de l’équipe de France. Ensuite, nous avions eu un accord de Saint-Etienne pour Polomat mais, le joueur n’a pas souhaité venir car il privilégiait son contrat, ce que nous pouvons comprendre. Pour tous ces joueurs, les intérêts ne sont pas les mêmes pour les clubs qui préfèrent voir leurs joueurs partir en équipe de France plutôt qu’en équipe de Martinique. C’est le combat que nous menons. Nous ne voulons pas non plus agir sur des carrières de joueurs. Christophe Hérelle par exemple est en pleine évolution avec un ratio intéressant donc nous le laissons ; on ne sait jamais. De même pour Lala. Il ne faut donc pas rêver de voir certains en Sélection de Martinique.

>>Le groupe

>>Le programme

 

Réaction (1)
  1. Andy Tyana
    Andy Tyana 13/06/2019 à 02:14
    Boh certains pensent a l équipe de France mais on ne risque pas de les voir de si tôt hors mis si il y a blessures, c'est attendre pour attendre et c dmg
    0 0 Signaler un abus
    Connectez-vous pour répondre

Votre réaction

Vous devez être connecté pour laisser une réaction : Connexion »

» Voir les Conditions Générales d’Utilisation

Rejoignez le Team Antilles-SPORT
© Antilles-SPORT.com 2019 - Tous droits réservés | CGU | CGV | Contacts | Partenariat | Publicité
Réalisé par CréolWeb

Antilles-SPORT.com, journal de l'information sportive des Antilles-Guyane proprose à ses lecteurs de retrouvez en temps réel toute l'actualité du sport (du football au beach-volley) en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe. Les résultats, les classements, les images, les analyses, les interviews, les rendez-vous sportifs et bien d'autres sujets, sont sur Antilles-SPORT.com, la référence de l'actualité sportive en ligne aux Antilles-Guyane.