Guadeloupe

Dossier SPORTS PLUS : 90 ans du Cygne Noir (1/4)

Le Cygne Noir a 90 ans

Par ujc, publié le 04/07/2020 à 11h50 - Mis à jour le 24/07/2020 à 07h51

Le Cygne Noir de Basse-Terre a fêté ses 90 ans au début du mois de juin ; à cette occasion, nous publions un dossier de notre confrère du journal SPORTS PLUS, Jean Martin.

Drapeau Cygne
Le Cygne c’était un style, une invitation à faire bien... (Collection privée)

Avant-propos

Ce dossier est publié pour marquer les 90 ans du Cygne Noir.

Il se situe totalement dans la lignée des productions de Sports Plus. Il nous rappelle, que l’engagement qui nous a réuni était exceptionnel (35 ans de bénévolat). Pour la plupart d’entre nous, une de nos motivations premières était la volonté de redonner au sport une part de ce qu’il nous avait apporté grâce aux associations dans lesquelles nous avons été élevés.
C’est ainsi que, pour moi, beaucoup de ce qui a construit mon approche du sport et du football en particulier comme rédacteur à Sports Plus a été influencé par cette époque heureuse de ma jeunesse au Cygne Noir de Basse-Terre en Guadeloupe. Une période faste pour le Cygne Noir sur laquelle j’ai choisi de revenir plus particulièrement.

Merci à nos amis de « antilles-sport.com » d’accueillir cette contribution. Félicitations à « antilles-sport.com » qui compte maintenant 20 ans.

Éditorial : Heureux anniversaire Cygne Noir !!!

A quoi tient l’attachement à un club ?

La question mérite d’être posée quand on considère les pratiques actuelles chez les joueurs qui passent d’un club à l’autre, chez les supporters qui, en perte de repères, se distraient ailleurs. Pour ma part, j’ai eu envie de contribuer à l’écriture du Roman du Cygne Noir en revenant sur une de ses périodes les plus fastes. Je voudrais témoigner de ce qu’a représenté le Cygne dans la vie d’un jeune dans les années 60 et 70.

La vie de son club, c’est sa vie, ce sont ses émotions. Et au cœur de cette vie-là, il y a ces souvenirs gravés en chacun de nous, les images de nos idoles, les plus beaux buts et des moments remarquables. C’est là le sens du témoignage que je souhaiterais apporter. En partant du plus emblématique des personnages (Guy Pératout), renforcé par l’évocation du souvenir le plus fort (L’équipe de 62-63).

Parler de Guy Pératout, c’est dire que le foot peut être un art. Parler de Guy Pératout c’est dire que le Cygne Noir a été grand. Guy Pératout c’est le Cygne. Mais le Cygne c’est beaucoup plus que Guy Pératout.

C’est aussi toute une lignée de joueurs de talent mais aussi d’autres plus modestes qui ont, en commun, au moins, le goût du geste beau… Dans le sport et dans la vie. Le Cygne c’était un style, une invitation à faire bien, une éducation au refus de l’à peu près. Tout cela pour dire que le Cygne a été unique.

Mais qui pouvait le dire mieux que Raymond Martin qui a apporté sa pierre à l’édification de la légende. Je vous propose de le retrouver dans un texte qui avait été publié dans le tout dernier numéro du journal Sports Plus n° 478 de janvier 2013 : « Raymond et l’évolution du jeu ».

Le Cygne a 90 ans.

C’est une histoire longue qui montre qu’il a su s’adapter à l’évolution des temps. La famille doit être très grande, de tous ceux chez qui le Cygne a laissé des traces. `C’est là, sans doute, un atout à exploiter par ceux qui continuent, avec dévouement et obstination, à le faire vivre au quotidien.

Merci à eux tous.

Heureux anniversaire Cygne Noir !!!

Dédicace

Le Cygne a connu beaucoup de dirigeants de qualité. En mémoire de ceux qui ne sont plus là, permettez-moi une dédicace personnelle pour trois d’entre eux qui ont beaucoup compté dans mon parcours de Cygne.

  • Pierre Martin qui a été président pendant 24 ans. Il avait le sang vert et noir. (2011).
  • Guy Brudey, basketteur d’abord, il a exercé toutes les fonctions, homme attachant, une figure de style. (2018).
  • Raymond Delannay, Trésorier mais, avant tout, il a été notre premier ami à notre arrivée en Guadeloupe, celui avec qui « nous sommes entrés en football » sur les pentes pierreuses du Fort Delgrès. C’est lui qui a amené « les Martin » au Cygne. (2015).

Un entourage bienveillant

Le Cygne disposait d’équipements de qualité. Il en était ainsi pour le Racing et la Gauloise, soit les 3 clubs de Basse-Terre. C’était donc un lieu de pratiques et de rassemblement permanent. Tout cela animé par des dirigeants et un encadrement d’adultes convaincus et impliqués. Un entourage bienveillant et maternel… car les femmes étaient présentes, actives et précieuses. Elles étaient au cœur de notre univers de jeunes de Basse-Terre amoureux du Cygne Noir. Elles ont contribué à faire de nous des adultes responsables. Pour les représenter toutes, je citerai Mesdames Bourgeois, Feler, Brudey… et tout particulièrement « la Présidente », Mme Loisel qui nous a quittés cette année.

Jean MARTIN

 

 

>>Partie 2 : Il était une fois … Guy Pératout

>>Partie 3 : L’Équipe de rêve

>>Partie 4 : Raymond et l’évolution du jeu

 

Réagissez à cet article

Votre réaction

Vous devez être connecté pour laisser une réaction : Connexion »

» Voir les Conditions Générales d’Utilisation

Rejoignez le Team Antilles-SPORT
© Antilles-SPORT.com 2020 - Tous droits réservés | CGU | CGV | Contacts | Partenariat | Publicité
Réalisé par CréolWeb

Antilles-SPORT.com, journal de l'information sportive des Antilles-Guyane proprose à ses lecteurs de retrouvez en temps réel toute l'actualité du sport (du football au beach-volley) en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe. Les résultats, les classements, les images, les analyses, les interviews, les rendez-vous sportifs et bien d'autres sujets, sont sur Antilles-SPORT.com, la référence de l'actualité sportive en ligne aux Antilles-Guyane.

Antilles-SPORT.com

GRATUIT
VOIR