DOM-TOM

Coupe de France : 7ème tour

Cpe Fce : Ils étaient prenables mais…

Par ujc, publié le 15/11/2016 à 11h55 - Mis à jour le 08/03/2017 à 09h50

Le 7ème tour de la Coupe de France qui s’est achevé ce dimanche 13 novembre a été fatal aux équipes des Antilles-Guyane. Aucune des 6 formations engagées n’a réussi à se qualifier.

coupe de France_7e tour_échec
Favoris face au FC Luneville (CFA2), les Martiniquais du Club Franciscain ont échoué aux tirs au but. (Antilles-SPORT)

0 sur 6 ! Le bilan des équipes antillo-guyanaises au 7ème tour de la Coupe de France est très mauvais. En 2014, la Fédération Française de Football a permis que chaque région des Antilles-Guyane et de l’Océanie puisse avoir 2 représentants au 7ème tour de la Coupe de France puisqu’elle avait annulé la Coupe des DOM-TOM. Après 3 années, le bilan n’est pas fameux. 2 qualifiés en 2014, un en 2015 et zéro cette année. Pourtant, le discours à la fin des différentes rencontres reste globalement le même : « ils étaient prenables mais… »

Une différence surtout au niveau tactique

En 2014, le Club Franciscain avait réalisé un superbe parcours en parvenant à franchir 2 tours pour se retrouver sur la célèbre pelouse du stade de La Beaujoire face au prestigieux FC Nantes (défaite 4 à 0). Une belle épopée qui ne se renouvellera pas cette année pour les Martiniquais, éliminés par la « modeste » équipe du FC Lunéville aux tirs au but. « Ils étaient à notre portée » entendra-t-on à la fin d’un match qui s’est disputé en Martinique. Oui mais, c’est cette formation de CFA 2 qui poursuit l’aventure.
Cette même année 2014, l’US Matoury s’impose aux tirs au but à Oissel et se hisse au 8ème tour. Les Guyanais, eux non plus, ne répètent pas cette belle performance cette année. Ils quittent la compétition au 7ème tour à Mulhouse (CFA) avec quelques regrets. Des regrets qui proviennent surtout d’un déficit sur le plan tactique et sur le plan mental.

A l’issue de pratiquement chaque rencontre du 7ème tour, l’analyse est la même : techniquement et physiquement, l’équipe adverse n’est pas meilleure. Par contre sur le plan de l’organisation, du mental, de la concentration et de la rigueur, la différence est souvent flagrante.

La victoire plutôt que la formation

Le manque de concentration lors d’une passe « facile », le dribble inutile, le manque de respect des consignes sont autant de facteurs qu’il faut améliorer. Cela passe par la formation et, sur ce point, il y a aussi des manquements. Les ligues travaillent depuis quelques années à une meilleure formation des cadres techniques mais, ces derniers se heurtent souvent à des difficultés de terrain ou de matériel. Il arrive aussi que certains éducateurs privilégient le résultat plutôt que les phases de formations : le titre de champion U13, U15 ou U17 est plus important que les étapes de l’apprentissage du jeune footballeur. C’est durant cette période que l’essentiel s’acquiert au niveau des systèmes de jeu, de la rigueur et de la concentration. Le travail doit se poursuivre en ce sens.

 

 

 

Réagissez à cet article

Votre réaction

Vous devez être connecté pour laisser une réaction : Connexion »

» Voir les Conditions Générales d’Utilisation

Rejoignez le Team Antilles-SPORT
© Antilles-SPORT.com 2017 - Tous droits réservés | CGU | CGV | Contacts | Partenariat | Publicité
Réalisé par CréolWeb

Antilles-SPORT.com, journal de l'information sportive des Antilles-Guyane proprose à ses lecteurs de retrouvez en temps réel toute l'actualité du sport (du football au beach-volley) en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe. Les résultats, les classements, les images, les analyses, les interviews, les rendez-vous sportifs et bien d'autres sujets, sont sur Antilles-SPORT.com, la référence de l'actualité sportive en ligne aux Antilles-Guyane.